curiosités

Propos d'un amateur 

Entre 1900 et 1920, à l'âge d'or de la carte postale, monuments, places, rues, jusqu'à la moindre ruelle ont été photographiés. La fête au village, les visites de personnages illustres, les inaugurations, les inondations, les tremblements de terre et autres catastrophes, les évènements sportifs ou politiques, le crime, la misère, les grèves ou les petits métiers, tous les faits marquants du début du siècle mais aussi les scènes les plus quotidiennes ou triviales ont été immortalisées par la carte postale. Elle est aussi politique, sociale, morale, ou simplement curieuse.

 

La carte postale est un élément de communication essentiel au début du XXe siècle pour les familles car le téléphone n'en est qu'à ses balbutiements et le nombre d’abonnés limité. Elle est émouvante, car à la fois elle montre et elle dit. Mais elle est souvent une « fantaisie » avec un message, ou quelquefois un véritable tableau d’un grand illustrateur dont le prix peut atteindre des sommes considérables, de quelques centaines d’euros à quelques milliers.

 

Son format à l’époque (14 cm x 9 cm) légèrement plus petit qu’aujourd’hui (15 cm x 10,5 cm) est identique dans tous les pays, à de petites exceptions près. Enfin, dans les lieux touristiques, les grandes villes, ou sur quelques thèmes, on trouve des cartes en carnet de 8 à 40 cartes. 

Belles cartes postales 

La belle carte postale est une carte animée, si possible localisée et plus le village est petit, plus la carte prend de la valeur.

 

La carte photo est très prisée car tirée en un faible  nombre d'exemplaires. Elle peut être commémorative, informative ou simplement portrait ou photo de famille. 

Carte photo 

Les Collectionneurs

La grande majorité des collectionneurs s’intéressent à leur village, leur quartier ou leur ville. Certains vont même jusqu’à photographier, sous le même angle que la carte postale, le site  aujourd’hui.

 

D’autres vont collectionner les cartes par thème. Ils sont très divers, curieux, parfois étonnants et quelquefois sidérants.  D’autre enfin cumulent le plaisir de la  carte postale et celle du timbre.

Vous êtes invités à faire un petit voyage par l’image sur une partie de ma collection de cartes postales, mais hors du thème logement  qui est traité spécifiquement sur le site du Musée HLM et des thèmes déjà exposés sur mes deux blogs.

 

Avis aux amateurs !

Cartes à système

Une protégée de piot. Edition FF. Carte ayant voyagé en 1905. Par transparence on découvre que la femme porte des triplés, au grand plaisir du sénateur Edme Piot apôtre des familles nombreuses. 

Carte grivoise humoristique. Lorsqu’on soulève son tablier, un trouve un gros matou sous sa chemise.  Sans nom d’éditeur.

Carte à lécher ! Lorsque le partie blanche est humidifiée elle dénude la jeune femme. Carte postale italienne 1986, édition Edifumo « Super Driving », Série d’une dizaine de cartes.

Cartes Feuilleton 

Les séries sont très populaires à la Belle Epoque, elles sont le plus souvent destinées soit à un public d’enfants avec un discours très moral, voire religieux, soit à de jeunes amoureux avec une histoire d’amour très convenable. Le plus souvent, elles sont éditée par six avec un ou deux personnages sur la photo.   

1/6

Carte avec dépliant de vues de la base militaire de Toul.  Carte ayant voyagé en 1910.

Cartes complètes 

Certains collectionneurs cumulent le plaisir de la  carte postale et celle du timbre. Il faut que la carte et le timbre soient sur le même thème. On appelle ces cartes des "cartes complètes" ou "premier jour" pour celles qui ont été postées lors de l’émission du timbre. 

Carte postales fantaisie avec ajouts

La carte fantaisie est souvent méprisée des collectionneurs. Elle est le plus souvent destinée aux enfants ou elle célèbre une fête mais elle est aussi message d’amour pour les plus grands.  On en trouve de toutes sortes, dentelées, brodées,  ajourées avec des collages sur des supports très divers parfois en plastique. Elle sont souvent très travaillées.

Cartes postales colorisées 

À la Belle Epoque, si la plupart des  cartes postales à base de photographies sont en noir et blanc, elles sont à l’occasion colorisées à la main et au pochoir. Longtemps ces cartes ont été méprisées des collectionneurs.  Il en est pourtant de très beaux spécimens. La coloration manuelle des photographies bénéficie d'une considérable popularité au Japon où la pratique devient une forme d'art respecté et raffiné à partir de 1860. Ces cartes japonaises se vendent à Paris notamment où elles connaissent un grand succès.

Humour

Carte humoristique qui cumule plusieurs thèmes : l'humour, la politique (le repos hebdomadaire institué par la loi en 1906), et la scatologie. De plus la carte est double (assez rare).  

La carte humoristique est très commune au début du XXe siècle. Son humour est souvent accessible mais nous échappe parfois aujourd'hui

Quelques curiosités 

Parmi les thèmes collectionnés la plupart sont des cartes liées à une profession : la police, la poste, les chemins de fer, la douane, le métropolitain. Certains thèmes sont très rares : les attelages de chiens ou les montreurs d'ours.  D'autres thèmes sont très spécifiques : la scatologie, les cartes postales pornographiques, vendues sous le manteau, ou la prostitution. Enfin des thèmes beaucoup collectionnés le sont par facilité : les prix sont très bas et le nombre de cartes postales impressionnant comme les églises, les monuments au mort, la Grande Guerre et même la crue de la Seine en 1910. 

Colonies grand format.jpg
Guerre 1914 1918 Troupes et Prisonniers.
La crue de la Seine exposition 2021.jpg

Quelques thèmes 

Pour voir l'exposition cliquer sur l'image. 

Retrouvez moi sur mon blog 

En E

Retrouvez moi sur facebook

Retrouvez moi sur Twitter